70 ans du PDCI-RDA: le discours de M. Fofana Sindou, Commissaire général du diner gala de clôture

Célébration des 70 ans du PDCI-RDA: le Gala apothéose Samedi 30 avril 2016. Abidjan. Henri Konan Bédié a présidé le dîner gala marquant la fin des festivités des 70ans du PDCI-RDA lancé le 9 avril dernier à l`espace Etoile du Sud de Treichville.
Célébration des 70 ans du PDCI-RDA: le Gala apothéose
Samedi 30 avril 2016. Abidjan. Henri Konan Bédié a présidé le dîner gala marquant la fin des festivités des 70ans du PDCI-RDA lancé le 9 avril dernier à l`espace Etoile du Sud de Treichville.

Excellence Monsieur le Président Aimé Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA, Président du Présidium du RHDP et madame, Cher Maman Henriette ; Monsieur le Ministre Marcel Amon TANOH, Directeur de cabinet du Président de la République, Représentant le Chef de l’Etat, SEM le Président de la République Alassane OUATTARA ; Monsieur le Premier Ministre ; Mesdames et Messieurs les Présidents des institutions de notre pays ainsi que ceux des républiques sœurs ici présents ; Messieurs les Présidents des partis politiques amis et les Présidents des Partis membres du RHDP, venus tous ici en famille, pour célébrer notre vision et nos idéaux communs. Je vous salue avec ferveur et enthousiasme militants les plus déférents, Monsieur le secrétaire Exécutif en Chef du PDCI- RDA ; Madame et Messieurs les vice-présidents du PDCI-RDA ; Messieurs les Ministres d’état ; Messieurs les Ministres ; Mesdames et Messieurs les membres du Comité Exécutif du PDCI- RDA ; Mesdames et messieurs les invités de marques du Parti ; Mesdames et messieurs les élus ; Chers militantes et militants du PDCI et du RHDP ; Mesdames et messieurs, tous en vos rangs, grades et qualités et tout protocole respecté, Honorables invités, Permettez-moi avec une joie ineffable empreinte d’émotion due à la circonstance, de vous souhaiter la cordiale bienvenue à notre dîner de gala, l’évènement qui marque la fin des festivités commémoratives de l’anniversaire des 70 ans du PDCI-RDA; et cela au nom du Commissariat Général dudit gala. Nous sommes très honorés d’accueillir ce soir avec le Président et la haute direction de notre parti, l’ensemble des personnalités d’ici et d’ailleurs venus marquer leur soutien et leur fraternité au PDCI- RDA dans sa volonté manifeste d’amplifier les idéaux de paix et de développement harmonieux de la Côte d’Ivoire dans l’union fraternelle. Avant tout propos, je voudrais m’acquitter d’un devoir de reconnaissance à l’égard de nos généreux donateurs et des militants ainsi que les membres du RHDP, qui par leurs actions généreuses, ont permis la concrétisation de ce beau et joyeux projet de se retrouver dans de telles circonstances pour célébrer la fraternité, le militantisme vrai et l’engagement pour le développement après tant d’années de lutte politique. Soyez-en tous infiniment remerciés, car en regardant chacun de vous, je note une volonté d’accompagner les initiateurs et les poursuivants de la vision d’HOUPHOUET-BOIGNY pour perpétuer cette tradition, que dis-je, cet ambitieux projet politique de bâtir une nation forte et dynamique mais surtout fraternelle dans un cadre de paix renforcée chaque jour par nos actions quotidiennes. Ce noble souhait est partagé, mis en œuvre et développé par le Président Henri Konan BEDIE et l’ensemble de ses collaborateurs. Puisse Dieu vous rétribuer pour vos actes posés dans l’anonymat et ceci dans un élan de bénévolat qui nous enseigne l’esprit de sacrifice et de partage dans la fraternité pour des causes juste et nobles. A présent, le moment est venu pour moi de parler au nom de tous les collègues du Commissariat Général du Gala et au nom de tous ces jeunes cadres venus massivement et spontanément apporter leur assistance pour la réussite de ce Gala. Nous avons, jour après jour, eu l’occasion de saisir l’essence et la quintessence de leur engagement politique ainsi que leur message. C’est pourquoi, ils me chargent, par avance, de traduire avec véhémence et courage leur intime conviction de saluer cet acte magnanime et d’une éloquence parfaite à l’égard de la jeunesse pour dire au Président du Parti notre infinie reconnaissance pour ces choix opérés, avec à la clé, la décision d’une forte implication de la jeunesse dans l’organisation de ces festivités historiques. A cette reconnaissance, nous associons pleinement le Secrétaire Exécutif Maurice KAKOU GUIKAHUE pour Tout son appui constant, ses conseils avisés et surtout ses encouragements permanents. Nous mesurons la portée de tels actes en faveur de la jeunesse du parti, car la continuité de l’œuvre de construction nationale sur la base des acquis légués par nos ainés et nos pères fondateurs commande la formation et la prise en main de la jeunesse. Cela garantit la chaîne des générations tout en assurant le passage de témoin fait de partage d’expériences et d’apprentissage aux cotés des plus avertis. Ainsi, les acquis seront renforcés avec une nette amélioration des fondamentaux et des valeurs cardinales. Oui, Monsieur le Président, Chers invités, Mesdames et Messieurs, La vie est faite de témoignages et de reconnaissance, votre jeunesse par ma modeste voix, vous rend un vibrant hommage mérité tout en saluant avec ferveur et enthousiasme, votre parcours, votre vision, et vos actions qui nous honorent et nous servent d’enseignements. Vous êtes une référence et un repère sûrs pour notre génération dans un monde où les valeurs tombent en décrépitude créant un bouleversement social à l’échelle planétaire. Votre engagement suit invariablement les enseignements et la vision du Père Fondateur, Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Ce qui fait notre fierté et honore notre famille politique. Votre exemplarité et votre vie sont faites du don de soi et vous avez à vos côtés, votre charmante et chaleureuse épouse, Maman Henriette qui vous accompagne, elle aussi dans votre engagement politique depuis toujours. Vous méritez tous deux, de notre part, une grande reconnaissance et un profond respect de la part de nous les jeunes bénéficiaires de vos actions. Au nom de tous ces mérites et de ces services rendus que le temps d’un discours ne permet pas d’égrener, et sachant aussi, qu’il est des fois où les mots seuls et les prières ne suffisent plus, je voudrais m’incliner humblement devant vos talents et le grand tableau éblouissant de votre vie. Que demander d’autre, avec le plus grand respect dû à toute cette auguste assemblée, que se lever et s’associer à moi comme un seul homme, pour un « standing ovation » très mérité à ces grands hommes de notre époque, Monsieur et Madame BEDIE pour toutes les œuvres de leurs vies au service du Parti et de notre pays. Je vous remercie pour votre élégance, Mesdames et messieurs, pour ces gestes forts de soutien et de gratitude. C’est forts de votre exemple de vie que nous prenons l’engagement de suivre vos traces en vous imitant pour poursuivre l’œuvre à vos côtés ainsi qu’aux côtés de nos aînés immédiats. Car nous refusons d’avoir un destin de feuilles mortes en empruntant les mots de l’écrivain Jean Guiton; au risque d’aller seulement là où le hasard du vent pourrait nous conduire. En référence à notre parcours si élogieux pendant 70 ans qui consacre l’occasion de nous réunir ici, il nous revient de rendre un hommage appuyé au Père Fondateur et à ses compagnons pour l’héritage et les acquis indéniables qui font la fierté de notre belle nation. Ils vécurent utilement avec une œuvre qui leur survivra à jamais et qui en fait des héros. Leurs enseignements resteront à jamais dans nos mémoires. Fortement imprégnés de ce qui précède et renforcés dans notre conviction pour ce qui nous est donné de vivre, avec les leçons de pardon, d’union, et de rassemblement au service du progrès économique de la paix d’ une Côte d’Ivoire qui avance et gagne, nous saluons et félicitons SEM le Président Alassane OUATTARA, Président de la République et son ainé HKB pour leur sens élevé du devoir et de l’Etat. J’associe toute la famille du RHDP à ces hommages et à ces salutations pour l’effort de tous et leur présence significative, démontrant notre cohésion et notre volonté de demeurer ensemble. C’est pourquoi avant d’achever mon propos, je voudrais que nous, jeunes du PDCI-RDA, prenions l’audacieux engagement de cultiver les vertus de l’union des filles et fils d’HOUPHOUET BOIGNY afin de renfoncer les acquis et amplifier notre élan de développement dans l’acceptation des diversités. Nous sommes en effet certains que l’union est fédératrice des énergies et des intelligences, gage de nos futurs succès et progrès à l’inverse de l’unité sclérosante qui incarne la pensée unique. Au terme, de mon intervention, je présente toutes nos excuses par anticipation pour d’éventuels désagréments à toutes et à tous au cours de cette soirée, car notre souhait est de vous servir avec la plus ferme détermination en ayant le sens du devoir bien accompli. Mesdames et Messieurs, à présent, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer une excellente et mémorable soirée en notre compagnie et que la fête soit belle pour nous exalter à vivre notre union dans la ferveur et dans le renforcement des acquis légués par nos dirigeants. Je vous remercie et bonne fête à toutes et à tous en disant joyeux anniversaire au PDCI-RDA!!!

Les 70 ans du PDCI RDA

Le plus vieux parti politique africain fête ses 70 ans ce samedi 9 avril. Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a mené de nombreux combats pour l’émancipation et l’indépendance des peuples colonisés. Mais aujourd’hui, il a besoin d’un regain d’énergie. RFI revient sur la longue histoire de ce parti ivoirien.

En 1946, Félix Houphouët-Boigny crée le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) au sein du Rassemblement démocratique africain (RDA). Le parti se tourne d’abord vers les communistes français, mais change de bord en 1950. Il se rapproche alors de l’Union démocratique et socialiste de la résistance (UDSR).

Le revirement explique la présence de François Mitterrand en 1956 au Congrès du RDA : « Vous savez que depuis déjà de nombreuses années, l’UDSR que je préside est une amie du Rassemblement démocratique africain. Nous avons des liens personnels, d’amitié, de fraternité, avec vos dirigeants ».

En 1960, la Côte d’Ivoire accède à l’indépendance et Félix Houphouët-Boigny devient son premier président du pays. Le parti unique connaît alors ses heures de gloire, mais il finit par se scléroser.

En 1990, le pays s’ouvre au multipartisme. Le président Félix Houphouët-Boigny, toujours en exercice à 85 ans, exhorte le PDCI à se rénover : « L’association des cadres de haut niveau est consciente de la nécessité absolue de procéder, sans retard, à la rénovation de notre cher parti ».

Aujourd’hui, en 2016, le parti fête donc ses 70 ans. De nombreux congressistes espèrent que son président actuel, Henri Konan Bédié, saura lui apporter un nouveau souffle.

le Président dédicace son livre une fois de plus

Le président dédicace son livre ce samedi 28 février 2015 à la maison du parti à 17h. cette cérémonie de dédicace est la deuxième après celle du 18 février qui a eu lieu au Golf Hotel d’Abidjan. Ce livre est la traçabilité de l’appel de Daoukro fait par le Président Bédié le 17 septembre 2014 à Daoukro. la cérémonie est organisée par la Fondation du PDCI RDA avec à sa tête son président Monsieur Zié Daouda Coulibaly.

Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec les Communautés et la chefferie Traditionnelle KOUAKOU Abonouan Louis rencontre la Chefferie Baoulé

 

???????????????????????????????Au cours d’une rencontre qui a eu lieu ce Samedi 21 Mars 2015 à l’Hôtel Ivoire, le Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec les Communautés et la chefferie Traditionnelle Mr Louis Kouakou Abonouan a échangé avec la chefferie traditionnelle Baoulé. Est issu de cette rencontre un communiqué final soutenant l’Appel de Daoukro signé par les Rois représentant les7 régions de la chambre du Royaume Baoulé. Rendez vous est donc pris pour le Samedi 28 Mars 2015 au stade Koné Samba Ambroise de Dimbokro où tous les ressortissants du Grand centre rendrons un vivrant hommage au Président Henri Konan Bédié.

 

20150321_122258

Les militants du PDCI sont en accord avec leur Président

NIAM

Le président du PDCI- RDA, Henri Konan Bédié a présidé la cérémonie d’ouverture du 5eme congrès extraordinaire du PDCI-RDA ce samedi 28 février 2015 au palais des sports de Treichville à Abidjan.
Selon le comité d’organisation, plus de quatre mille congressistes sont présents à cette rencontre pour échanger autour du thème : « Consensus pour gouverner ensemble pour la paix, la justice, la réconciliation et le développement durable ».
Pour le président du PDCI, la raison de la tenue de ce congrès est connue de tous: « Réexaminer la résolution du 12 ème congrès relative à la candidature d’un militant actif du PDCI-RDA à l’élection présidentielle de 2015″.
Pour justifier l’appel de Daoukro le président Bédié est revenu sur les principes fondamentaux du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix ( RHDP).
« Conscient qu’un mandat de 5 ans est insufisant pour un Président de la république pour réaliser le programme qu’il a proposé et qu’il lui faut dès lors un second mandat conscient du travail gigantesque abattu par le Président Alassane lors de son premier mandat, j’ai demandé de soutenir l’actuel président pour briguer un second mandat à la tête du RHDP«  a déclaré le président du PDCI- RDA.
Pour le président du PDCI- RDA le congrès s’appuie sur la règlementation du parti:
‘’La résolution d’octobre 2013 ayant été prise en congrès , un autre congrès devait pouvoir revenir sur la résolution soit pour la supprimer ou la transformer pour être en conformité avec les textes du parti.’’
Pour terminer, le président du PDCI- RDA a insisté sur le fait que l’appel de Daoukro implique aussi le retour du parti à la tête du pouvoir d’Etat en 2020, comme le souhaite la grande majorité des congressistes. Les résolutions du 5ème congrès extraordinaire sont attendu en fin d’après midi.

source Abidjan.net